La qualité de l'eau, un levier de la performance énergétique des installations de chauffage

◄ Retour aux articles

S'agissant de l'eau de consommation, qu'elle soit froide ou chaude, la réglementation est claire et limpide, notamment via l'exigence de potabilité. L'eau doit être délivrée par les réseaux publics à l’équilibre (c’est-à-dire ni entartrante ni agressive) et présenter une sécurité bactériologique. Or, dans le cas des circuits fermés, notamment de chauffage, aucune règlementation, norme ou DTU ne fixe de cadre clair. Pourtant, la qualité de l’eau est primordiale pour assurer un niveau satisfaisant de performance énergétique. Après tout, puisque vous dimensionnez avec précaution votre installation, vous choisissez le meilleur matériel et vous consacrez des moyens à son entretien… Pourquoi négliger le dernier facteur incontournable de performance ? Mais alors, quels sont les risques liés à l'eau ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour assurer longévité, performances et économies à une chaudière ? Pas de panique : Hoval vous explique tout.

Les 3 risques liés à l'eau en circuit de chauffage

En France, 63 % des systèmes de chauffage ont choisi l’eau comme fluide caloporteur. Et on estime aujourd’hui que le chauffage représente environ 60% de la consommation énergétique d’un bâtiment. Il est donc important de comprendre les désordres liés à la qualité d’eau, afin de s’en préserver, et de se donner les moyens de tirer la meilleure performance du système, durablement. Trois risques liés à l'eau sont en effet à noter… et à prévenir :

  • La corrosion. Elle entraîne des percements en divers endroits de l'installation, du dégagement de gaz et des effets de pile entre les métaux. Ce sont autant de risques qui pèsent sur le niveau de performance !
  • La boue. Elle résulte bien souvent d'une mauvaise qualité de l'eau (résidus de travaux, calamines, oxydes, bactéries, algues…), combinée à la corrosion. Même la meilleure chaudière à condensation ne peut ne pas y résister longtemps…
  • Le tartre. C'est un isolant, aux conséquences non-négligeables. 1 mm de tartre dans une canalisation, c'est 10 % de surconsommation énergétique. Pire : 3 mm de tartre, et la transmission de chaleur est réduite à 9,5 % de ses capacités !
Le tarte : ennemi des performances énergétiques

Visuel 1 : l’effet isolant du tartre, qui réduit considérablement les performances du système de chauffage (Crédit photo BWT).

Pourquoi veiller à la qualité d’eau de vos installations de chauffage ?

Diagnostiquer et gérer la qualité d’eau d’un réseau permet de se prémunir d’une baisse des performances énergétiques, surconsommations, dysfonctionnements ou pannes récurrentes. C’est aussi un levier efficace sur la longévité des installations de chauffage et le confort des occupants, à prévoir dès la conception, ou à défaut à la mise en service d’une installation.
Au final, assurer ou rétablir la qualité d’eau d’un réseau est un moyen de jouer à la fois sur le taux de service, le confort, des consommations d’énergie, et la durée de vie de l’ensemble d’une installation. Il s’agit bien de la rentabilité globale de l’exploitation de vos installations de chauffage, autant que de satisfaction client, à même de renforcer la confiance dans la marque et l'installateur.

shema qualite de l'eau

Visuel 2 : les 3 principaux risques liés à la qualité de l’eau et leurs impacts sur la rentabilité des installations de chauffage (crédit photo BWT).

3 bonnes pratiques pour optimiser la performance énergétique de votre système de chauffage

A défaut de règles "légales", intéressons-nous aux bonnes pratiques, qui permettent d'éviter les arrivées de boues, de corrosion et de tartre dans les canalisations des circuits de chauffage.

  1. Dès la conception de la chaufferie: équipés d'un vase d'expansion, d'un pot à boues et d'un dégazeur correctement dimensionnés, vos réseaux seront protégés des phénomènes liés à l’oxygène et aux boues.
  2. A l'installation, un lessivage avant la mise en service, le remplissage en eau (de préférence adoucie), et la limitation des appoints au cours de la vie de l’installation font partie des bonnes pratiques également, relayées par la majorité des fabricants et des textes de référence (ex : Guides CSTBat « Qualité de l’eau à l’intérieur de bâtiments »).
  3. En phase d'exploitation, la mise en place d'un traitement de l'eau par inhibiteurs contribuera au maintien des performances des installations et à améliorer la longévité de l’ensemble des équipements (générateurs, émetteurs, tuyauteries, circulateurs…) en évitant l’apparition de désordres.

C'est d'ailleurs ce que préconise Hoval, spécialiste de la chaudière gaz à condensation, du chauffage et de la ventilation pour bâtiment industriel, tertiaire et résidentiel collectif. Née voilà plus de 70 ans au Liechtenstein, l'entreprise a récemment introduit dans son catalogue un pack complet de traitement de l'eau SoluTECH. Ce pack inclut la dose adaptée de nettoyant (lessivage et désembouage), 1 kit d’analyses à envoyer par courrier, un filtre clarificateur magnétique adapté au débit, et le juste dosage d’inhibiteur préventif.

Une solution complète et simple à mettre en place, qui palie aux risques principaux sur tous types de réseaux, quels que soient les matériaux, et adaptée à la puissance de votre installation de chauffage !

Pack complet traitement d'eau SoluTECH Hoval

Visuel 3 : le pack complet de traitement d’eau SoluTECH proposé par Hoval

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Soucieux d'offrir à ses chaudières une longue durée de vie et aux utilisateurs le plus grand confort, Hoval recommande à tous ses installateurs de veiller à la qualité de l'eau qui circule dans les circuits, et propose les outils pour atteindre cet objectif.


Vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de traitement d'eau adaptées à votre installation de chauffage ? Envoyez-nous votre demande d’information.

Auteur
L’équipe Hoval France
 
Fermer

Plus d'informations


Cookies

Un cookie est un court extrait de texte qui est envoyé à partir d'un site que vous visitez sur votre navigateur. Il stocke les informations de votre dernière visite, comme votre langue de préférence ou d'autres paramètres, afin de naviguer plus rapidement et efficacement lors de vos prochaines visites sur le site internet. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, la navigation sur internet serait souvent frustrante.


Terms of use

Privacy policy

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.