Panneaux solaires thermiques: faible température de stagnation, énorme avantage !

◄ Retour aux articles

Le marché des panneaux solaires thermiques connaît un certain ralentissement. Pourtant, la filière ne manque pas d'avantages: bon rendement, indépendance énergétique, aides financières, respect des normes européennes… Cependant, il reste un phénomène à endiguer pour une installation de qualité: la surchauffe des capteurs solaires. Leur température doit être maîtrisée afin d'assurer longévité et efficacité aux systèmes solaires thermiques, de manière à redonner confiance aux investisseurs. Décryptage.

Marché du solaire thermique collectif: peut mieux faire

Les chiffres sont formels: 2016 aura été une année aussi compliquée que 2015 pour le marché du solaire thermique. Plusieurs éléments peuvent expliquer les difficultés connues depuis quelques temps par les acteurs de ce marché, pourtant si prometteur en termes d'efficacité et d’indépendance énergétique. En effet, les solutions installées les plus fréquemment présenteraient certains inconvénients:

  • Une température de stagnation trop élevée ;
  • Les systèmes auto-vidangeables dont le montage est trop complexe.

Ces 2 facteurs seraient responsables des maux connus par bien des installations solaires : rendement amoindri, détérioration précoce des composants de l’installation, voire des pannes.
De plus, le contexte règlementaire français n’a pas encouragé les investissements en faveur des énergies renouvelables. "La RT2012, avec l’autorisation à consommer plus pour les logements collectifs (57,5 kWh/m².an contre 50 kWh/m².an) et l’absence d’exigence ENR, a éliminé la chaleur renouvelable et, en particulier, le solaire collectif, du logement neuf", regrette par ailleurs Uniclima.

Tuyau installation solaire bouché par caramélisation

Choisir un panneau solaire thermique à faible température de stagnation est la première mesure à prendre pour éviter la caramélisation du fluide caloporteur. En effet, lorsque le fluide est soumis à des températures supérieures à 190°C pendant une longue période, il se durcit et bouche les tuyaux, engendrant ainsi baisse de performance et panne de l'installation.

La température de stagnation, un enjeu capital pour les installations solaires thermiques

Les capteurs solaires thermiques ont beaucoup à offrir aux professionnels du bâtiment… à condition d'être performants et d’offrir une sécurité d’utilisation. Cela passe par une bonne maîtrise d'un phénomène que l'on appelle "température de stagnation".
De quoi s'agit-il ? Tout capteur solaire ne peut monter en température sans limite. Prenons l’exemple d’un après-midi d’été. Lorsque le stock solaire arrive à une température maximale, les capteurs reçoivent toujours et encore de l'énergie solaire. Ce qui entraîne un risque de surchauffe. La température de stagnation est donc la température maximale atteinte par les capteurs plans en l'absence de circulation du fluide caloporteur. Or, une température de stagnation excessive peut être grandement préjudiciable pour la durée de vie des composants de l'installation et son rendement. Peuvent ainsi être fortement endommagés:

  • le vase d'expansion ;
  • la pompe ;
  • les joints ;
  • le fluide caloporteur, qui va se "caraméliser" à partir de 180 °C…

Ce phénomène de température de stagnation trop élevée a mis en danger le rendement et la longévité de nombreuses installations solaires thermiques collectives. La fragilisation de certains composants-clés a provoqué des rendements moindres, voire nuls, ainsi que de nombreuses pannes.

Panneau solaire thermique Hoval UltraSol à méandre

Panneau solaire thermique haute performance Hoval UltraSol conçu sur le principe du méandre assurant des pertes de charge réduites.

UltraSol, la réponse Hoval aux besoins en solaire thermique collectif

Plus la température de stagnation est basse, plus la sécurité de l’installation est assurée. Aussi les charges de maintenance s’en trouvent nettement réduites ! Fort de ce constat, Hoval a lancé en 2013 la gamme de panneaux solaires thermiques UltraSol, certifiée Solar Keymark et CSTBat, dont leur haute performance a été mesurée en conditions réelles. La température de stagnation est de 165 °C pour l'UltraSol eco, et de 167 °C pour l'UltraSol. Bien en-dessous des valeurs potentiellement problématiques pour les capteurs solaires, et de celles atteintes par les capteurs d'autres marques qui sont quasiment toutes comprises entre 200 °C et 210 °C !

Choisir des capteurs solaires alliant haute performance et faible température de stagnation permet d'assurer rendement et longévité à l'installation. C'est aussi la clé pour redonner confiance en cette technologie aux investisseurs !

________________________________________________________  


Vous souhaitez obtenir plus d’information sur les panneaux solaires thermiques Hoval UltraSol ?

Les capteurs solaires thermiques UltraSol permettent de conjuguer faible température de stagnation et haute performance. Hoval vous accompagne dans la planification de votre projet solaire collectif.

Consultez Hoval et envoyez votre demande d’information ici.

Auteur
Lacoste Baptiste
 
Fermer

Plus d'informations


Cookies

Un cookie est un court extrait de texte qui est envoyé à partir d'un site que vous visitez sur votre navigateur. Il stocke les informations de votre dernière visite, comme votre langue de préférence ou d'autres paramètres, afin de naviguer plus rapidement et efficacement lors de vos prochaines visites sur le site internet. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, la navigation sur internet serait souvent frustrante.


Terms of use

Privacy policy

Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez que nous utilisions des cookies.